Communiqué officiel

Suite aux différents écrits parus après le match déroulé samedi 26/02/2022 lors de réception du FCMM, un derby à domicile qui faisait suite à 3 rencontres officielles sur le terrain de Montlebon dont est victime le CAP Pontarlier, le club souhaite réagir à ces propos et apporter quelques précisions.

Lors de cette rencontre, le match a dû être arrêté suite à des échanges verbaux entre supporters et membres du club de Morteau Montlebon.

Ce qui interpelle le CAP dans les écrits est l’affirmation de propos homophobes et racistes prononcés à l’encontre d’un joueur du FCMM, soi-disant par des supporters derrière les abris. Nous sommes surpris par de tels propos d’autant plus :

  • qu’un joueur du FCMM qui assistait au match dans la zone supposée invective a certifié qu’aucun propos homophobe et raciste n’avait été prononcé à l’égard de son coéquipier,
  • qu’aucun des 3 membres officiels de la rencontre placés à proximité de la zone où se serait passé l’incident, n’a entendu le moindre propos remonté par le joueur.
  • que le visionnage de la vidéo de la rencontre ne permet pas de confirmer la nature des insultes.

Le Club, qui jusqu’à présent n’a jamais eu à devoir répondre à de telles accusations, ne peut cautionner les termes employés dans les écrits d’autant plus que ces derniers n’ont pas été confirmés.

La lecture de ce communiqué réveille pour le CAP de douloureux souvenirs. Le CAP tient à rappeler que l’équipe N3 avait été victime de cris de singe sur le terrain du FCMM en octobre 2020. Ces faits, eux, avaient été confirmés par les officiels, parmi lesquels le délégué de la rencontre du 26/02/2022, avaient fait l’objet d’une sanction, sanction qui, au final, n’a fait qu’accentuer la rivalité entre les 2 clubs.

En son temps, le CAP en accord avec les joueurs victimes de ces insultes racistes avait décidé de ne pas communiquer et de n’entamer aucune poursuite. Resté silencieux après cet incident, le FCMM en a décidé autrement aujourd’hui via ce communiqué. Le CAP tient à rappeler qu’il est, depuis de longues années, un club multiculturel où toute origine, tout genre a sa place.

Le CAP ne cautionne en aucun cas tout acte discriminatoire, il a d’ailleurs fait de ces discriminations son cheval de bataille au quotidien.

Le Football doit sortir vainqueur de ces conflits qui prennent des proportions dramatiques. Il est de la responsabilité de nous clubs de traiter ces problèmes plutôt que de créer la polémique, d’alimenter la rancœur.

Les derbys de ces dernières années ont perdu de leur saveur, n’ont plus la splendeur d’antan, l’enjeu a pris le dessus sur le jeu. C’est profondément regrettable.

Être accusé de la sorte l’est tout autant.

Les dernières

Actualités

partager cet article

sur les réseaux